La manipulation du Monde sur les armes chimiques en Syrie

La manipulation du Monde sur les armes chimiques en Syrie

En ce qui concerne la Syrie, comme lors des interventions menées contre la Serbie en 1999 et contre la Libye en 2011, la presse et les médias occidentaux se sont complètement alignés sur les positions bellicistes de leurs gouvernements respectifs et « l’information » qu’ils nous délivrent est une propagande de guerre [1].

« Les rapports sur l’utilisation d’armes chimiques par le régime Assad font partie d’un récit à répétition rempli de manipulations. (…) Et les titres [des médias] sont tous les mêmes : la Syrie utilise des armes chimiques. Voilà comment fonctionne le théâtre » [2] écrivait le journaliste Robert Fisk il y a un mois.

On vient d’en avoir une nouvelle illustration avec les « révélations » de deux reporters, Laurent Van der Stockt et Jean-Philippe Rémy – parues le 27 mai dans le quotidien Le Monde – sur « l’utilisation de gaz chimiques par le régime syrien ». Une accusation qui incrimine Damas et qui coïncide avec la réunion des ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne où la France et la Grande-Bretagne escomptaient obtenir ce qui leur avait été refusé par trois fois : la levée de l’embargo sur la livraison d’armes aux « rebelles ». Tout ceci sans se soucier aucunement des souffrances engendrées pour les populations civiles.

Qui pourrait croire que la succession de ces deux épisodes est fortuite et croire encore à la neutralité du Monde et de ses reporters ? Pourquoi leur enquête unilatérale datant de mi-avril n’a-t-elle pas été publiée plus tôt ?

Le Monde a publié ce brûlot le jour où à Bruxelles et à l’ONU la Syrie allait être mise sur le gril. Cela devant concourir à mettre sous pression les acteurs politico-médiatiques, peser sur les gouvernements qui rechignaient à une levée de l’embargo sur les armes voulue par la France et la Grande-Bretagne. Pari réussi ? Les rebelles ont obtenu ce jour-là d’être approvisionnés en armes et la prolongation des sanctions qui font tant souffrir la population syrienne ; des souffrances qui sont le dernier des soucis de la diplomatie française et de la presse aux ordres. Il y a de fortes probabilités que la fable de l’usage du gaz sarin attribué avec insistance à Bachar el-Assad soit le fait des « opposants » terroristes djihadistes que la France et la Grande-Bretagne sont pressées d’approvisionner en armes [3].

En clair. Cette enquête s’avère n’être qu’un montage, qu’une manipulation ; une nouvelle escroquerie médiatique. Son objectif : venir en aide aux groupes terroristes à un moment où le vent médiatique et politique est en train de tourner et où la diplomatie belliciste de Laurent Fabius est en pleine déroute.

 

♥♥ Les gouvernements agissent en fonction de leurs

intérêts, et se moquent éperdument de la morale :

                     QU’ON SE LE DISE !!!!!!  ♥♥

 

 


5 commentaires

  1. pfuffylaviedunschtroumpf dit :

    une médiocre-atie, ils défendent le pouvoir car sans les subventions, le peu de lecteurs restant ne paierait que le papier vierge, qui ferait d’ailleurs mieux de le rester dans leur cas

    Dernière publication sur Pfuffylaviedunschtroumpf : nouvelle adresse http://pfuffyleschtroumpf.blogspot.ch/

  2. Créer un blog gratuitement sur Unblog.fr

    Oops ! Une erreur est survenue.

    L'accès au blog est momentanément impossible,
    veuillez nous excuser et ré-essayer dans quelques instants.

    Vous pouvez contacter le support technique sur le forum en cliquant ici.

    Retour ou Écrivez-nous si le problème persiste.