ARMAND MESTRAL- « seize tonnes »

    1. ARMAND MESTRAL-

 

 

Si l’homme est de la boue pour des tas de gens 
Il est pour moi fait de chair et de sang 
De muscles de fer et d’un coeur trop bon 
Et de deux épaules pour charger le charbon 

T’en fais seize tonnes, ça te donne quoi ? 
Un jour de plus, vers quatre planches de bois 
La pelle chaque jour qui prend plus de poids 
Mais qui ferait vivre la mine sans toi ? 

Quand ta mère a déjà cinq gosses à nourrir 
Un de plus n’est pas pour lui faire plaisir 
Alors toi, tu bosses comme un lion 
Mais le chef a beau dire que t’es un champion 

 

REFRAIN

T’en fais seize tonnes, ça te donne  quoi

un jour de plus, vers quatre  planches de bois

la crasse qui te ronge et durcit tes doigts

et le droit de te taire, quand tu touches ton mois

 

a force de te battre comme un damné

l ‘envie te prend d’envoyer tout prom’ner

Mais y a tous les rêves de tes copains

alors tu la boucles mais tu fermes les poings

 

Quand pendant toute la semaine, tu t’crèves en bas 
L’dimanche enfin, tout le ciel est à toi 
Et dans tes draps blancs, dès ton réveil, 
Les yeux de ta femme sont comme des soleils

 

T’en fais seize tonnes, ça te donne quoi ? 
Un jour enfin où tu peux croire à la joie 

l’espoir d’une autre vie pour tes deux p’tits gars

et toute la ville qui pense comme toi

 

 

 

 

 

 

 


2 commentaires

  1. Pour notre suite nous oeuvrons sans fin,sans relâche,
    très bonne soirée Coline.

    Dernière publication sur Chasseur d'Images Spirituelles : L'encre de nos mots

  2. melodine dit :

    a notre époque,nous sommes déroutés car l’avenir est bel et bien bouché pour ceux qui devraient prendre la relève

    COLINE

Répondre

Somaho |
lopic |
Mon système solaire tourne ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | François, pour toi, c'...
| Celal Karaman Güncel Blog,c...
| Tonyferri