Archives pour la catégorie chansons et varié(és

Georges Brassens « le pornographe »

Georges Brassens

Georges Brassens – Le Pornographe

Paroles : Autrefois, quand j’étais marmot J’avais la phobie des gros mots Et si j’pensais  » merde  » tout bas Je ne le disais pas Mais …
paroles
Autrefois, quand j’étais marmot
J’avais la phobie des gros mots
Et si j’pensais  » merde  » tout bas
Je ne le disais pas
Mais
Aujourd’hui que mon gagne-pain
C’est d’parler comme un turlupin
Je n’pense plus  » merde « , pardi
Mais je le dis
R:
J’suis l’pornographe
Du phonographe
Le polisson
De la chanson
Afin d’amuser la gal’rie
Je crache des gauloiseries
Des pleines bouches de mots crus
Tout à fait incongrus
Mais
En m’retrouvant seul sous mon toit
Dans ma psyché j’me montre au doigt
Et m’crie:  » Va t’faire, homme incorrec’
Voir par les Grecs  »
+R:
Tous les sam’dis j’vais à confess’
M’accuser d’avoir parlé d’fess’s
Et j’promets ferme au marabout
De les mettre tabou
Mais
Craignant, si je n’en parle plus
D’finir à l’Armée du Salut
Je r’mets bientôt sur le tapis
Les fesses impies
+R:
Ma femme est, soit dit en passant
D’un naturel concupiscent
Qui l’incite à se coucher nue
Sous le premier venu
Mais
M’est-il permis, soyons sincèr’s
D’en parler au café-concert
Sans dire qu’elle a, suraigu
Le feu au cul ?
+R:
J’aurais sans doute du bonheur
Et peut-être la Croix d’Honneur
A chanter avec décorum
L’amour qui mène à Rom’
Mais
Mon ang’ m’a dit :  » Turlututu
Chanter l’amour t’est défendu
S’il n’éclôt pas sur le destin
D’une putain  »
+R:
Et quand j’entonne, guilleret
A un patron de cabaret
Une adorable bucolique
Il est mélancolique
Et
Me dit, la voix noyée de pleurs
 » S’il vous plaît de chanter les fleurs
Qu’ell’s poussent au moins rue Blondel
Dans un bordel  »
+R:
Chaque soir avant le dîner
A mon balcon mettant le nez
Je contemple les bonnes gens
Dans le soleil couchant
Mais
N’me d’mandez pas d’chanter ça, si
Vous redoutez d’entendre ici
Que j’aime à voir, de mon balcon
Passer les cons
+R:
Les bonnes âmes d’ici bas
Comptent ferme qu’à mon trépas
Satan va venir embrocher
Ce mort mal embouché
Mais
Mais veuille le grand manitou
Pour qui le mot n’est rien du tout
Admettre en sa Jérusalem
A l’heure blême
Le pornographe
Du phonographe
Le polisson
De la chanson
laisser un commentaire

zaz, la simplicité revendiquée.

  • ♥♥
  • J’apprécie le naturel de ZAZ  ♥♥

◊      •

  • A notre époque où beaucoup préfèrent le

  •  clinquant à la simplicité,  le blingbling à la

  •  sincérité, où Dieu est  remplacé par

  • l’argent, ZAZ , elle, réclame plus de naturel,

  • plus de vrai  plus de liberté , moins de faste,

  •  moins de magnificence !! -♥♥

 

Parole de Je Veux:

Donnez moi une suite au Ritz, je n’en veux pas !
Des bijoux de chez CHANEL, je n’en veux pas !
Donnez moi une limousine, j’en ferais quoi ? papalapapapala
Offrez moi du personnel, j’en ferais quoi ?
Un manoir a Neufchatel, ce n’est pas pour moi.
Offrez moi la Tour Eiffel, j’en ferais quoi ? papalapapapala
Refrain:
Je Veux d’l'amour, d’la joie, de la bonne humeur,
ce n’est pas votre argent qui f’ra mon bonheur,
moi j’veux crever la main sur le coeur
papalapapapala
allons ensemble, découvrir ma liberté,
oubliez donc tous vos clichés,
bienvenue dans ma réalité.

J’en ai marre de vos bonnes manières, c’est trop pour moi !
Moi je mange avec les mains et j’suis comme ça !
J’parle fort et je suis franche, excusez moi !
Finie l’hypocrisie moi j’me casse de là !
J’en ai marre des langues de bois !
Regardez moi, toute manière j’vous en veux pas

et j’suis comme çaaaaaaa (j’suis comme çaaa)

papalapapapala

Refain x3:
Je Veux d’l'amour, d’la joie, de la bonne humeur,

ce n’est pas votre argent qui f’ra mon bonheur,

moi j’veux crever la main sur le coeur

papalapapapala

Allons ensemble découvrir ma liberté,

oubliez donc tous vos clichés,

bienvenue dans ma réalité !

 

Zaz est de retour : écoutez son nouveau single « On ira » !

Près de trois ans après le carton de « Je veux », Zaz est de retour sur nos ondes avec son nouveau single « On ira ». Ce titre enjoué et fédérateur annonce un deuxième album aussi attendu que secret. Écoutez un extrait sur Pure Charts !

photo_1363361790 dans chansons et varié(ésCrédits photo : DR
Zaz est de retour ! Celle qui avait d’emblée fait sensation au printemps 2010 avec son tube « Je veux », souvent critiqué à cause de son texte anticapitaliste, est enfin prête à écrire une nouvelle page de sa jeune carrière. Près de trois ans après avoir succombé au charme de son premier essai éponyme, écoulé à 750.000 exemplaires dans l’Hexagone, ses fans pourront découvrir ses toutes nouvelles chansons le 13 mai prochain, date à laquelle son deuxième album « Recto Verso » pointera dans les bacs. Auréolée d’un succès qui a dépassé nos frontières, Zaz est donc désormais attendue au tournant avec « On ira », son nouveau single dévoilé ce matin.

La recette ne change pas beaucoup, mais Zaz s’offre ici une petite cure de jouvence. Souvent comparée à Edith Piaf, et même si l’on retrouve son timbre de voix écorché si particulier, la chanteuse modernise légèrement ses compositions et se veut clairement fédératrice à l’écoute de ce titre positif, enjoué et qui pourrait devenir rapidement addictif. On y retrouve un joyeux brouhaha de guitares, piano ou violons, accompagnant un texte plein d’espoir, ouvert au monde (Bombay, Manhattan…). A l’instar de sa pochette, le morceau se veut coloré et radiophonique – grâce notamment aux « oh oh oh oh » qui peuplent le refrain -, proche de l’univers précédemment révélé par la jeune femme et à la fois éloigné de la mélodie devenue trop populaire de « Je veux ». « On ira » reste une belle surprise en somme.

 

 

IL N’Y A PLUS DE CONSCIENCE PROFESSIONNELLE !!!

Le chômage fait rage, il y a de moins en moins de travail, mais une grande partie de ceux qui travaillent n’apprécient pas la chance qu’ils ont d’ avoir un emploi, et prennent leur fonction  » par dessus la jambe « .
On n’a plus aujourd’hui la satisfaction du travail bien fait, on n’a plus le sentiment qui motivait autrefois,  de servir à quelque chose, d’être utile à la société.La seule chose qui prime, ce sont les loisirs, les voyages, l’oisiveté, et l’on demande à travailler de moins en moins.
Tout cela se passe comme si on disait :
«le travail ne veut pas de moi,  je ne veux plus du travail, je suis fâché avec lui, et cependant il m’est bien utile pour gagner ma vie ».
Que faire ? ? comment réconcilier la population avec une profession qui pourrait les motiver ??
Pour les études, c’est la même chose, on entreprend de longues études parce que Papa le désire, mais on n’en a pas envie, on étudie en dilettante, en amateur, sans joie, et l’on si ennuie tellement qu’on  finit par se droguer pour oublier le mal être qui en découle. On est mal dans sa peau, mais on ne se bouge pas pour autant, On ne sait plus prendre ses responsabilités, l’action on la réserve pour jouer aux délinquants, pour rouler à 200 km/h sur l’autoroute , shooté à l’extrême pour imiter, toutes les inepties que l’on voit à la télévision, ou au cinéma.
Un exemple d’absurdité :
Un jeune facteur distribuait les lettres dans notre rue, lorsque survint un autre facteur qui lui dit :
-Que fais-tu dans ma rue, ce n’est pas ton secteur !
L’autre lui répond :
- Pourquoi, c’est quelle rue ici ??
- c’est la rue des Vosges…… Tu n’avais donc pas regardé le nom de la rue !!

L’autre, sans répondre, se mit en devoir de retirer le courrier qu’il avait mis dans les boites à lettres par erreur.
A la suite de cela, pendant encore quelques jours, il y eut des erreurs, Nous étions contraints d’échanger nos courriers  entre voisins.
Puis nous avons fait une pétition pour exiger que le courrier soit distribué correctement.
Dorénavant nous avons enfin une factrice qui connait son métier !
Que faut-il penser de cette anecdote  ??
-Ce jeune facteur n’était pas conscient que le courrier qu’il distribuait pouvait être urgent, et que son travail comportait une responsabilité importante.
A bien y réfléchir, je me suis même demandé s’il savait lire !!!! Tout est possible
Mais cet épisode est navrant !!!
e
IL SERAIT BON QUE CHACUN  SACHE QUE LE TRAVAIL APPORTE  DES  SATISFACTIONS  SI ON EST CONSCIENT  DE  SON  UTILITE ;  EN L’EXECUTANT  PARFAITEMENT, ON EN RETIRE UNE CONFIANCE EN SOI QUI PERMETTRA A CHACUN D’ABATTRE  DES MONTAGNES.
,
Miniature

Philippe Clay « Mes Universités »

 

VARIETES DES ANNEES 1950/1960

           Les poésies tendres et drôles de ROBERT LAMO

  1. Il y  en avait pour  tous les goûts,

UREUX

  Les chansons fantaisistes, et un brin « Fofolles » d’ODETTE LAURE

La table de multiplication de JACQUES BODOIN (morceau choisi)

  1. Les chansons drôles et parfois réalistes de  LUCETTE RAILLAT

         Les chansons réalistes de MICHELE ARNAUD, et

 

VARIETES DES ANNEES 1950/1960 dans chansons et varié(és mqdefault

Robert Lamoureux « La sexualité expliquée aux enfants »- Archive INA

  • il y a 1 an
  • 13 218 vues
06 janvier 1958 Robert Lamoureux raconte un sketch « La sexualité racontée aux enfants ». Images d’archive INA Institut National …

  Dans la chanson  « Banlieue » ROBERT  LAMOUREUX décrit la banlieue comme un  « Paradis où il fait bon vivre »Les années se suivent et ne se ressemblent pas : Ce paradis  est devenu un véritable enfer à présent !!!

Somaho |
lopic |
Mon système solaire tourne ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | François, pour toi, c'...
| Celal Karaman Güncel Blog,c...
| Tonyferri