Archives pour la catégorie politique europe

Roms : plusieurs élus PS soutiennent Manuel Valls

Roms : plusieurs élus PS soutiennent


Manuel Valls

 

Seize députés et sénateurs socialistes signent ce dimanche dans Le JDD une tribune dans laquelle ils refusent le «laisser faire». Il soutiennent également les décisions d’évacuations de camps voulues par l’Intérieur.

.

» Pour 9 Français sur 10, les Roms s’intègrent mal

.

♥♥Je ne comprends pas pourquoi la gauche soutient le comportement

de la majorité des ROMS qui se permettent de s’installer n’importe où

en créant des camps immondes, répugnants de saletés. Comme ils ne

travaillent jamais, la seule ressource qu’ils aient pour survivre, ce sont

les vols et la mendicité. Si c’est cela être de gauche, ce n’est pas une

référence ! ! !  Ce n’est pas être raciste que de dénoncer de tels comportements ♥♥

Retraite : quelles sont les règles à l’étranger ?

Retraite : quelles sont les règles à l’étranger ?

Le 18/06/2013 à 14:50 –

Réagissez !

Alors que le débat sur la réforme des retraites agite la France, interrogeons-nous sur ce qui se fait chez nos voisins européens…

Partent-ils plus tôt à la retraite ? Cotisent-ils plus longtemps ? Le point avec Planet.fr.

1 – La retraite en Allemagne

A l’issue de la dernière réforme des retraites, les Français doivent donc partir à la retraite à 62 ans au plus tôt (en 2017), ou à 60 ans pour les carrières longues lorsque le nombre de trimestres nécessaires est bien atteint. Pour espérer recevoir une retraite pleine, il faut attendre 67 ans (en 2017).

 

De même, le nombre de trimestres de cotisation a augmenté, passant à 41,5 annuités pour les personnes nées entre 1955 et 1956. Côté pension, elle est calculée à partir des 25 dernières année de travail dans le privé, et sur les 6 derniers mois dans le public.

 

En Allemagne, il faut attendre 65 ans pour partir à la retraite (67 ans en 2030), et il faut cotiser pendant 45 ans pour obtenir une pension pleine pendant la retraite. A côté, les Allemands reçoivent le conseil de prendre une assurance retraite privée, afin d’assurer un complément de revenus.

 

 

REVELATION : SUJET BRULANT

Plus grave
 que Depardieu, 
l’argent caché du CAC 40 en Belgique

Source : Capital
04/03/2013 à 06:30 / Mis à jour le 04/03/2013 à 06:30
REVELATION  :  SUJET BRULANT dans politique europe belgique-fistick-455x222_paysage360
© REA
Passée inaperçue jusqu’ici, une niche fiscale belge permet à nos grands groupes 
de déménager des milliards en Belgique. Ils ne s’en privent pas.

S’ils cherchent de l’argent pour faire tourner leurs hauts-fourneaux, le leader CFDT Edouard Martin et ses collègues ouvriers de Florange devraient venir faire un tour au 66, boulevard de l’Impératrice, à Bruxelles. Ici, au 3e étage d’un immeuble austère, leur employeur a logé une discrète filiale baptisée ArcelorMittal Finance and Services. Le réceptionniste évoque «un centre de facturation», une employée descendant pour déjeuner confirme : «Oh, nous sommes juste une toute petite structure, vous savez.» Le Belge est modeste : fin 2011, les actifs de cette société atteignaient 48 milliards d’euros, les deux tiers des recettes annuelles de notre impôt sur le revenu ! Habilement placé, ce trésor de guerre a généré en 2011 un profit de 1,6 milliard d’euros. Et, ô miracle, ArcelorMittal, qui préfère garder le silence à ce sujet, n’a pas payé un centime d’impôt dessus. Pas plus que l’année précédente, d’ailleurs.

Le géant de l’acier pourra toujours plaider qu’il n’est pas le seul à mettre les doigts dans la confiture. Comme le révèlent les chiffres exclusifs de Capital, quasiment tout le CAC 40 profite pareillement de cette niche fiscale belge, jamais évoquée en France, et baptisée «intérêts notionnels». D’après les calculs de l’économiste Benoît Boussemart, auteur de «La Collusion des pouvoirs face à la crise» (Editions Estaimpuis), les dix-huit plus gros bénéficiaires de cet avantage ont placé outre-Quiévrain près de 100 milliards d’euros. Rien qu’en 2011, ces fonds leur ont rapporté 3,6 milliards d’euros, sur lesquels ils n’ont payé que 67 millions d’euros d’impôts, un taux ridicule de 1,8%, comparé aux 33,3% dont ils auraient dû s’acquitter en France. Le montant ainsi soustrait au fisc, essentiellement français, dépasse 2 milliards d’euros depuis 2010. Un sacré cadeau que le Medef nous avait bien caché.

Les entreprises peuvent déduire 3% de leurs fonds propres

Sur le papier, le concept d’intérêt notionnel n’a pourtant rien de scandaleux. Petit cours de comptabilité : quand une société a besoin d’argent frais pour investir, elle a le choix entre emprunter (et payer des intérêts aux banques) ou lever des fonds propres (et verser des dividendes aux actionnaires). Or, si les intérêts d’emprunt sont déductibles du bénéfice imposable, les dividendes ne le sont pas. L’entreprise est donc encouragée à s’endetter plutôt qu’à augmenter son capital. «Il fallait corriger cette distorsion fiscale», explique Manoël Dekeyser, avocat en droit des affaires à Bruxelles.

 

1 | 2 | 3 | 4 |
© Capital
ι2ι

Mais comment faire ? «Exonérer de tout impôt le versement de dividendes serait contre-productif, car il n’est pas bon pour l’économie que les entreprises rémunèrent trop leurs actionnaires», poursuit Me Dekeyser. Mieux vaut en effet qu’elles consacrent leurs profits à l’investissement. Une autre idée a donc émergé, suggérée par l’économiste Bruno Colmant (lire son interview page 22), puis mise en application en 2005 par le ministre des Finances de l’époque, Didier Reynders : retrancher chaque année de la base taxable des entreprises un montant équivalent à 3% de leurs fonds propres. Grâce à quoi le fisc belge peut se targuer d’encourager les sociétés à augmenter leur capital, mais pas à forcer sur les dividendes. CQFD.

les-groupes-francais-en-belgique dans politique europe

 

 

cliquez sur le  « 3″  puis le  « 4″  pour lire la suite
1 | 2 | 3 | 4 |
.
.
.
© Capital
.
.
.
.
.
.
.
.
FLUX  RSS

les conférences de FRANCOIS ASSELINEAU

‎== FLASH ! == PLUS DE 10.000 VISIONNAGES EN 6 JOURS DE MISE EN LIGNE == LA VIDÉO CENSURÉE DU GRAND DÉBAT AVEC FRANÇOIS ASSELINEAU À L’UNIVERSITÉ DE ROUEN BAT DES RECORDS DE VITESSE DE DIFFUSION ===
.
.
Nous rappelons que cette vidéo masque les autres intervenants à la tribune, et cela à la demande expresse de ceux-ci. Sans doute peu satisfaits de leur prestation, ils nous ont interdit de diffuser la totalité de cette conférence qui avait pourtant drainé une affluence record de 450 personnes.
———————————————————————
VOUS AUSSI, FAITES CIRCULER CETTE VIDÉO TOUT AUTOUR DE VOUS POUR QUE LES FRANÇAIS COMPRENNENT LE NIVEAU DE CENSURE AUQUEL LES EUROPÉISTES LES SOUMETTENT.
Lire nos explications ici :
.
.
.
.
les conférences de FRANCOIS ASSELINEAU  dans politique europe
UPR – Débat « La France doit-elle quitter l’Union européenne ? » – Version censurée

www.youtube.com

« } »>J’aime · · Partager · 1651479 · Hier, à 01:13 ·

373303_367713397611_2029181141_q dans politique europe

‎== Le Mouvement Européen-France refuse de s’expliquer sur ses basses manœuvres cybermilitantes == Vous trouverez ci-dessous le texte d’un courriel que nous avons envoyé le 14 janvier 2013 à Dominika Rutkowska-Falorni, secrétaire générale du Mouvement Européen-France, ainsi qu’à l’adresse générique de contact de « la première association de promotion de l’Europe en France » (c’est ainsi qu’elle se présente). Pour l’instant nous n’avons reçu aucune réponse.
Voici le texte du courriel en question :
.
063main-qui-indique-le-bas2
-PAXP-deijE

 . Comment « la première association de promotion de l’Europe en France » est venue « troller » le site

  063main-qui-indique-le-bas3  www.u-p-r.fr

 

Voici le texte du courriel en question :

http://www.u-p-r.fr/actualite/france-europe/association-promotion-europe-troll-le-site-de-lupr

Même si nous sommes des adversaires politiques et que avons des opinions radicalement différentes sur la construction européenne, pour notre part nous nous interdisons de recourir aux méthodes dénoncées dans cet article.

Nous avons bien sûr envisagé qu’il pouvait s’agir de l’initiative isolée de l’un de vos membres mais compte tenu de la gravité des propos (diffamation, insulte, usurpation d’identité) et de leur provenance (l’adresse IP du ME-F), nous estimons que vous nous devez des explications, si ce n’est des excuses.

Nous profitons de l’occasion pour renouveler notre souhait qu’un débat public franc et loyal ait lieu entre M. Jean-Marie Cavada et M. François Asselineau. Celui-ci pourrait d’ailleurs apaiser la situation et empêcher que l’image du ME-F ne sorte trop dégradée de cette affaire. »

Nous avons envoyé un second courriel le 25 janvier 2013. Sans plus de succès. Le Mouvement Européen-France reçoit sans doute tant de messages qu’il lui est difficile de les traiter dans un délai raisonnable…

Équipe UPR

-PAXP-deijE

Comment « la première association de promotion de l’Europe en France » est venue « troller » le site

www.u-p-r.fr

Somaho |
lopic |
Mon système solaire tourne ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | François, pour toi, c'...
| Celal Karaman Güncel Blog,c...
| Tonyferri